L'entreprise Reflet d'Expression


Reflet d'Expression est une entreprise créée en 2006 dans les Côtes d'Armor en Bretagne.
Spécialisée dans la communication tous supports :
• imprimés petits et grands formats
• Créateur de sites internet.
Reflet d'Expression, créateur de communication, sites internet et imprimés

Produits et informations techniques


Imprimés tous supports tous formats et conception de Sites internet. Nous travaillons pour les professionnels (TPE/Indépendants), les particuliers, les institutions (communes - communautés de commune, tourismes...), les éleveurs, les associations.
Produits et informations techniques, Reflet d'Expression, infographiste

PortFolio


Sites internet, brochure, set de table, carte de visite, carte postale, kakemono, poster, livre, logo, bâche, banderole, sticker adhésif, dépliant, Roll'up...

100% personnalisés, pour nos clients. 
Port folio créations graphiques par Reflet d'Expression

un abri de forture
J’aime les écrits très poétiques de cette auteure, qui nous emmène au plus profond des lieux qu’elle détaille à la perfection. J’aime moins son côté un peu érotique dans quelques chapitres, qui à mon sens dénote avec le reste. Puis n’est pas de ce fait forcément un roman accessible à tout âge.

Que dire ! Un joli « conte » autour d’une poignée de personnes aux vies cassées, comme souvent dans ses ouvrages. Les interrogations qui ne restent pas des énigmes pour nous tenir en haleine. Non, elle n’a pas besoin de cela, Agnès Ledig a une plume si parfaite qu’on a envie de lire.

Je lui donne un 8/10, je n’ai pas réussi à m’attacher, comme habituellement, à ses personnages.

4ème de couverture :
« Avec un peu d’amour, on fait de grandes choses. En deux années, mes voisins ont transformé cette bâtisse vosgienne à l’abandon en refuge. Du haut de mon banc et de mon grand âge, je viens chaque jour guetter les changements. Les trois premiers locataires sont aussi cabossés que moi. Un homme qui se remet d’un geste irréparable, une gamine fragile comme un moineau et une femme camouflant la misère sous sa légèreté. Je savais qu’au contact des arbres, des bêtes et du jardin, ils allaient oublier leurs peines et s’offrir un nouveau destin. Quand ils ont fait cette découverte dans les taillis et qu’ils se sont mis à remuer le passé, je me suis demandé jusqu’où tout ça allait les mener. Eh bien, vous allez être sacrément surpris… » Jean.