les thes meurtriers tome 1À nouveau une petite trouvaille de roman où se mélangent harmonieusement ambiance et personnages "so british" et "enquêtes sur meurtres" plus ou moins professionnelles. 

Après m'être plongée dans les 8 tomes des "Détectives du Yorkshire", grandiose dans le déroulé de nombreuses affaires tellement liées étalé sur autant de tome et de personnages, ici, c'est tout autre chose, finalement. 

Plus léger en termes de lecture, avec une poignée de personnages principaux, des romances et des scènes qui font sourires, la lecture offre un bon moment de détente sans que l'intrigue nous déchire l'esprit. 

Les décors y sont parfaitement décrits : petit village typique, pubs et salon de thé regorgeant de délicieux gâteaux, qui invite à nous y assoir, virtuellement (dommage d'ailleurs). Les habituelles mamies exubérantes et un peu pestes ajoutent sont la touche qu'il fallait. 

C'est une belle découverte, à suivre, en vue du nombre de tomes existants. 

Je lui donne un 8/10. Ne m'ayant pas suffisamment captivé au point de le lire d'une traite. 

4ème de couverture : Gemma abandonne son emploi confortable pour rentrer à Oxford et réaliser son rêve : ouvrir un salon de thé traditionnel anglais. Pour ce faire, elle doit dépenser toutes ses économies, retourner vivre chez ses parents et supporter sa mère autoritaire qui joue les entremetteuses, mais elle en est persuadée : c’est pour la bonne cause. La preuve : ses affaires sont déjà en plein essor... jusqu’à ce qu’elle découvre un jour en ouvrant sa boutique qu’un touriste américain a été tué par l’un de ses fameux scones !
Gemma se retrouve plongée au cœur d’une mystérieuse affaire présentant des liens inattendus avec l’université d’Oxford. Ses propres années d’études sur place reviennent la hanter lorsque le séduisant inspecteur du CID chargé de l’affaire s’avère être son ancien amour d’université. Entre les vieilles commères de son village qui se mêlent de tout et la chatte effrontée de son chef pâtissier qui terrorise sa clientèle, Gemma ne sait plus où donner de la tête...
Une affaire de meurtre n’est jamais bonne pour les affaires, surtout quand les clients se mettent à penser que vos scones sont mortels. Le nombre de victimes augmente, et le salon de thé de Gemma risque bien de faire faillite. Parviendra-t-elle à trouver le tueur avant que les choses ne tournent sérieusement au vinaigre ?